L’intelligence artificielle, l’art et la vie

Qui aurait cru que je recommencerais à parler d’art par l’angle des technologies? [Pour ceux qui ne le savent pas, avant d’être chroniqueur techno, j’ai parlé d’arts visuels pour Voir-Québec et des magazines spécialisés quelques années.] Or, c’est ce qui est arrivé depuis quelques mois : après avoir fait quelques chroniques arts et technologies à La sphère, en 2016 j’abordais une première fois le sujet de l’art et l’intelligence artificielle. Puis, retour en 2017 sur ce sujet dans un des neuf épisodes de La sphère à ce sujet ( je peux fièrement affirmer avoir participer à six épisodes sur neuf), Créativité et intelligence artificielle.

Peu après, l’UQAM me demandait de prononcer la conférence d’ouverture d’un colloque sur ce sujet, avec Caroline Pernelle, directrice du développement chez Ivado. Nous avons eu beaucoup de plaisir à préparer cette conférence à deux. Caroline étant ingénieure de formation, notre complémentarité était parfaite. Puis, sont arrivées d’autres demandes pour animer un panel sur l’IA pour l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, puis un sur les cryptomonnaies pour Eastern Bloc, un autre sur l’IA et la littérature pour le congrès de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec et, finalement, deux panels sur la créativité et l’IA au nouvel évènement Frontière IA.

Photo : Nathalie St-Pierre

Et j’oublie, qu’à travers tout cela, ma collègue Anne-Sophie et moi avons mené à bien la tenue d’un nouvel événement, à l’UQAM, Chambre de verre – Examiner les traces de sa vie numérique,  sur les données personnelles et la surveillance. Dans cet événement, nous avons organisé notre propre soirée conférences et panel Big Data et IA, animée par nous.

Description du panel : Montréal peut maintenant se vanter d’avoir su attirer, voire retenir les plus grands chercheurs dans le secteur de l’intelligence artificielle. Après le lancement en novembre dernier de la Déclaration de Montréal sur l’Intelligence artificielle responsable, plusieurs initiatives et événements ont eu pour objectif de débattre des enjeux éthiques, juridiques et économiques liés au développement de l’intelligence artificielle. Cette conférence présente des chercheurs de l’UQAM qui travaillent sur ces questions : Mélanie Millette, Département de communication sociale et publique, Sébastien Gambs, Département d’informatique, Marie-Jean Meurs, Département d’informatique, André Mondoux, École des médias et Jean-Hugues Roy, École des médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *